En
Contactez-nous
Contact

©️️ Globalia, 2022. Tous droits réservés.  Politique de confidentialité.

10 erreurs fréquentes à éviter avec Google Analytics

Gratuit et simple d’utilisation, Google Analytics est l’un des meilleurs outils, de web analytique, accessibles sur le marché pour suivre le comportement de vos stratégies digitales. Cet outil regorge de fonctionnalités avancées pour vous accompagner efficacement dans vos décisions. Néanmoins, il est fréquent de constater que les comptes Google Analytics et leur suivi sont mal configurés.

La conséquence directe se répercute sur la fiabilité de vos données qui peuvent être incomplètes, difficile d'accès ou erronées et vous induire en erreurs dans vos interprétations futures. Découvrez ainsi 10 erreurs et oublis de paramétrages fréquemment constatés sur Google Analytics et les solutions d'y remédier.

erreurs-analytics

Erreur #1 : Aucune donnée ne s’affiche

Vous venez d'installer votre code suivi Google Analytics sur l’ensemble de vos pages, mais aucune donnée n’est enregistrée. De quelle manière avez-vous copié le code pour l’implémenter sur votre site?

Notre curiosité peut nous amener à vouloir analyser le code avant de l’implémenter et donc à le copier-coller sur un programme tiers (Ex : Google Doc, Microsoft Word). Or, en recopiant le code à partir de ce programme, vous risquez d’ajouter un caractère blanc additionnel. Ce caractère viendra erroner votre code, et empêchera de l’envoi d’information vers votre compte Google Analytics.

Solution : Copier directement votre code de suivi depuis le panneau d’Administration de Google Analytics pour l’implémenter sur votre site. Pour vous assurez que le code de suivi fonctionne, allez sur le rapport « Temps Réel » et sélectionnez vue d’ensemble. Dans un autre onglet, naviguez sur votre site à partir d’une navigation privée et vérifiez que votre visite s’affiche dans vue d’ensemble.

Erreur # 2. Un code de suivi installé partiellement sur le site

À première vue, il peut être tentant de s'intéresser uniquement aux pages concernant des conversions directes. Néanmoins, il est nécessaire de comprendre le comportement du suivi des données orchestré par Google Analytics pour comprendre qu'il s'agit là d'une erreur.

Partons du principe que le code de suivi a été installé sur la page d'accueil et une page de service. Lorsqu'un utilisateur arrive sur le site depuis la page d'accueil, on considère qu'il s'agit d'une visite. Néanmoins s’il vient à accéder à la page « contactez-nous », l'outil considéra qu'il vient de quitter le site web puisque cette page ne comprend pas de code de suivi. À partir de la page Contactez-nous, il peut tout aussi bien se diriger vers la page de service. Or, dans cette situation, une nouvelle visite sera considérée et le site sera lui-même considéré comme référant dans l'origine de cette visite. Les données se retrouvent ainsi erronées puisque deux visites auront été considérées alors qu'il s'agit d'une même session. De plus le nom de domaine devient lui même son propre site référent. Enfin, l'absence de code Analytics sur les pages associées impactera négativement sur le taux de rebond du site.

Solution : Il est nécessaire d'appliquer le code de suivi à l'ensemble de vos pages afin d'obtenir des données authentiques et exploitables. L’outil GA Checker vous permet de vérifier que votre code Analytics est correctement installé sur l’ensemble de vos pages.

Erreur # 3. Ne pas intégrer Google AdWords

Si vous utilisez Google AdWords pour vos campagnes de publicité, vous devez savoir que l'intégration avec Google Analytics ne se fait pas automatiquement. Alors que Google AdWords vous permet d'obtenir des rapports sur vos clics, Google Analytics vous permet d'obtenir des rapports sur les comportements de ces visiteurs sur votre site, vous permettant alors d'optimiser votre campagne. Aussi, si ces deux outils ne sont pas intégrés, tout le trafic de AdWords sera intégré dans celui de Google, et donc considéré comme du trafic provenant du référencement naturel.

adwords-analytics

L'intégration avec AdWords vous permet aussi d'y importer vos objectifs Google Analytics, de créer des listes de remarketing dans Google Analytics et aussi de voir toutes vos données AdWords directement dans Google Analytics.

Solution : Vous devez être administrateur sur votre compte AdWords et Analytics. La procédure pour associer Google Analytics à Adwords est assez simple, et vous permettra de vous aider à mieux optimiser vos campagnes de publicité.

Erreur # 4. L'adresse IP de l'entreprise non filtrée

Combien de fois, vous et vos employés êtes-vous allés consulter votre site au cours du mois? Ce nombre est certainement élevé. Or, il est nécessaire que vos actions ne soient pas comptabilisées dans l’interprétation du comportement des visiteurs.

Solution: Cette erreur sur Google Analytics est facilement solutionnable. Il vous faut filtrer les adresses IP de l’ensemble des partenaires associés à votre site (agences, développeurs, employés). Évidemment, ces derniers pourront toujours accéder à votre site, mais leurs sessions ne seront plus enregistrées dans votre compte Analytics.

Si vous ne connaissez pas votre adresse IP, demandez à votre administrateur système de vous faire une liste des adresses IP susceptibles d’être associées à votre organisation. Vous pouvez également obtenir votre adresse IP en utilisant l’un des nombreux services gratuits instantanés. Pensez ainsi à supprimer vos adresses IP professionnelles et potentiellement les IP personnelles si vos collaborateurs travaillent régulièrement de chez eux.

Erreur # 5. Des balises UTM déployées pour une campagne interne

Les balises UTM sont fréquemment utilisées dans le cadre de campagnes promotionnelles. En effet, elles permettent d’obtenir des données additionnelles sur le comportement de vos campagnes et de suivre, depuis Google Analytics, les éléments les plus performants de votre stratégie marketing (Ex : source, médium, campagne, mots clés). Pour en apprendre davantage sur l’usage et l’intérêt des balises UTM, je vous invite à consulter cet article la gestion de suivi de vos campagnes.

Les balises UTM doivent uniquement être utilisées pour suivre des liens externes, c’est-à-dire ceux pointant vers votre site. Lorsqu’une URL comportant des balises UTM est cliquée, Google Analytics considèrera qu’il s’agit d’une nouvelle visite. Par conséquent, si vous venez à utiliser des balises UTM, votre compte Google Analytics enregistrera une augmentation artificielle du nombre de visites, venant alors biaiser vos données.

Solution: Pour suivre des campagnes internes, il est préférable d’appliquer le suivi des évènements et de mettre en place des segments.

Erreur #6 : Définir uniquement des objectifs de macro-conversion

L'une des fonctionnalités principales de Google Analytics est de pouvoir paramétrer des objectifs de conversions et d'en suivre leur réalisation. Bon nombre d'entreprises en paramètrent qu'un ou deux, directement associées à leur chiffre d'affaires. Or, dans la plupart des cas il peut être très intéressant de suivre des micros conversion qui représentent tout aussi un impact sur le chiffre d'affaires futur.

Prenons le cas d'un restaurant proposant un formulaire de réservation en ligne. Différentes formes de conversions peuvent ici être traduites en objectifs:

  • Remplir le formulaire en ligne,
  • Accéder à la page nous contacter une fois une page spécifique vue,
  • S'inscrire au bulletin promotionnel,
  • Télécharger un coupon promotionnel,
  • Localiser le restaurant

Chacun de ces objectifs permet d’amener l’utilisateur vers l’objectif de conversion.

Solution: Tout site peut paramétrer des objectifs pour évaluer la performance de son site web vis-à-vis de son business modèle. Pour se faire, il est nécessaire de suivre l'ensemble des interactions représentant une valeur et un impact dans le processus décisionnel de l'utilisateur.

Erreur # 7. Ne pas utiliser un tableau de bord

Par défaut, l'outil de web analytique de Google propose différents tableaux de bord permetant d'obtenir une vue générale de la situation selon différents angles. 4 catégories sont ainsi proposés par défaut sur Google Analytics (Audience, Acquisition, Comportement et Conversions). Il s'agit d'un excellent départ pour vous familiariser aux données et étudier le comportements de vos visiteurs sur votre site web. Néanmoins, les limites apparaissent dès lors que vous souhaitez suivre un sous ensemble de votre trafic et exploiter pleinement vos données. (Ex: Suivre uniquement des anglophones ayant attérit sur le site par le biais d'une campagne CPC).

Solution: Google Analytics permet la création de ses propres tableaux de bords. Commencez pas élaborer des segments pour suivre un sous ensemble de votre tafic. Puis, définissez et regroupez des statistiques et des données plus pertinentes en fonction de vos besoins. Pour en savoir plus, je vous invite à consulter mon précédent article pour élaborer un tableau de bord performant sur Google Analytics.

Erreur # 8. Ignorer les outils d'aide au référencement

Google Analytics ne communique plus directement les renseignements sur les mots clés vous ayant amenés du trafic à partir des moteurs de recherche. Mis à part les requêtes associées au nom de votre entreprise, les autres sont masquées sous l'étiquette "Not Provided".

Solution: Remédiez à cette situation en couplant vos comptes Google Analytics et votre centre pour Webmestres (Google Webmaster Tool). Les données seront alors accessibles à partir des rapports situés dans la catégorie Acquisition à Optimisation du référencement.

Cette opération permet notamment de connaitre :

  • Les requêtes de recherches les plus fréquentes ayant fait apparaitre l’une de vos pages dans les résultats naturels.
  • Les pages les plus populaires de votre site depuis les résultats naturels de Google.
  • La position moyenne de votre site pour les requêtes
  • Le taux de clic moyen vers votre page

N’attendez plus et optimisez votre référencement naturel en vous appuyant sur les données croisées de ces deux outils.

Erreur # 9. Ne pas considérer les recherches internes

Un site web disposant d'une stratégie de contenu soutenue se doit de proposer un moteur de recherche interne. Il en est de même pour les sites e-commerce proposant un large inventaire de produits. Celui-ci doit veiller à proposer une expérience de navigation positive à ses utilisateurs. Les moteurs de recherche présentent un autre intérêt: divulguer les requêtes de vos utilisateurs. Vous serez ainsi en mesure d'observer les tendances de requêtes et les mots clés pour les qualifier. Ces indications pourront ainsi vous aider à optimiser votre startégie de référencement.

Solution: Cette fonctionnalité n’est pas activée par défaut lors de la création d’un compte ou d'un profil. Il faut se rendre sur le panneau administrateur de votre outil de web analytique et activer le paramètre de recherche pour le profil de vue désirée.

Erreur # 10. Négliger les annotations

Il s’agit plus d’un bon comportement que d’une erreur. Les annotations dans les rapports permettent d’indiquer des évènements marquants et ainsi de qualifier vos statistiques. Cette pratique est particulièrement efficace pour comprendre rapidement un comportement inhabituel sur le site et ayant eu lieu un jour particulier (panne de serveur, campagne promotionnelle, nouveau partenariat, etc). De plus, les annotations permettent d'améliorer la communication interne des équipes travaillant sur le site web tout en facilitant l'intégration de nouveaux acteurs qui pourront suivre la rétrospective des événements de web analytics.

Enfin, une dernière erreur et non des moindres consiste à délaisser son compte Analytics. Le suivi est un processus en continu pour aboutir à une stratégie gagnante en Inbound Marketing. Il est essentiel d'être assidu et d'analyser l'évolution de vos indicateurs au fil du temps afin de prendre les décisions qui s'imposent.