En
Contactez-nous
Contact

©️️ Globalia, 2022. Tous droits réservés.  Politique de confidentialité.

Taux de rebond: Définition et astuces pour le contrôler

Dans le domaine du Web, il existe des milliers de données avec lesquelles une entreprise doit travailler. Parmi ces dernières, plusieurs sont spécifiques et souvent très mal interprétées. Un bon exemple est le Bounce Rate (taux de rebond), donnée trouvée dans Google Analytics. En lien avec ce taux précis, il y a énormément de contextes à donner avant de sauter aux conclusions. Pour vous aider à apprivoiser cette donnée, une explication claire de l’interprétation à faire pour ce chiffre mal aimé ainsi qu’une série de stratégies à mettre en place pour influencer le taux de rebond se trouve dans le texte ci-dessous.

Définition du bounce rate

Voici la définition du bounce rate telle qu’énoncée en date d’aujourd’hui sur le centre d’aide de Google Analytics.

Un rebond correspond à une session avec consultation d'une seule page sur votre site. Dans Analytics, il se calcule spécifiquement comme une session qui ne déclenche qu'une seule demande au niveau du serveur Analytics. C'est le cas, par exemple, lorsqu'un utilisateur accède à une seule page de votre site, puis la quitte sans générer aucune autre demande au niveau du serveur Analytics pour cette session.

Le taux de rebond correspond au nombre de sessions avec consultation d'une seule page divisée par l'ensemble des sessions, ou au pourcentage de l'ensemble des sessions sur votre site au cours desquelles les utilisateurs n'ont accédé qu'à une seule page et n'ont déclenché qu'une seule demande au niveau du serveur Analytics.

Ces sessions avec consultation d'une seule page ont une durée de 0 seconde. En effet, étant donné qu'il n'y a aucun autre appel après le premier enregistré, Analytics ne peut pas calculer la durée de la session.

Donc, si un de vos consommateurs accède à une page de votre site Web et quitte immédiatement après parce qu’il a trouvé l’information dont il avait besoin, la session est considérée comme un bounce.

L’erreur de compréhension la plus commune avec cette donnée c’est qu’elle n’a rien à voir avec le temps passé sur la page. Le consommateur peut avoir passé 8 minutes à consommer votre contenu, mais, puisqu’il a quitté le site sans avoir navigué davantage, vous ne le saurez pas...

Est-ce qu’un taux de rebond élevé est un mauvais signe?

Pas nécessairement! Il faut considérer plusieurs éléments avant de s’en faire avec un chiffre élevé.

  • Le type de page et son objectif. Le type de page permet de relativiser la donnée.


    Une landing page avec objectif de conversion. Si votre page de destination a pour objectif de convertir, mais que votre taux de rebond est trop élevé, il faut, encore une fois, se questionner. Est-ce que l’offre correspond bien à ce dont l’utilisateur ciblé a besoin? Est-ce que l’offre est accessible? L’objectif de mon offre est-il justement de filtrer une grosse proportion de mes utilisateurs?

    Une page d’accueil. Par contre, si votre page d’accueil a pour objectif de guider vos utilisateurs à l’intérieur de votre site, il y a matière à s’inquiéter. Est-ce que l’information est bien structurée? Est-ce qu’il y a trop de contenu sur la page? L’utilisateur se sent-il perdu? Toutes ces questions doivent absolument être posées pour mieux comprendre.

    Un article de blogue. Si un article de blogue a un taux de rebond élevé, il ne faut pas trop s’en faire. Le but propre d’un article est de donner du contenu répondant aux besoins de l’utilisateur, donc il est normal que les utilisateurs s’y arrêtent et quittent immédiatement après leur lecture.

  • L’objectif à accomplir sur le site Web
    Les sites informatifs, les sites vitrines & les sites événementiels auront, selon leur stratégie, des taux de rebonds bien variables.
    Un site de commerce de détail devrait avoir un taux de rebond faible, car l’utilisateur navigue sur plusieurs pages lorsqu’il est en mode «achat», ce qui annule la donnée de bounce.
    Un site Web de type blogue aura généralement un taux de rebond élevé, car l’utilisateur prendra rarement le temps de consommer plus d’un article.

    La source de trafic
    . En analysant le taux de rebond, vous constaterez probablement que celui-ci varie selon la source de trafic. C’est tout à fait normal, puisque l’intention de l’utilisateur varie selon sa provenance; réseaux sociaux, site référent, moteur de recherche, etc. Le type de contenu ayant attiré leur attention fera également la différence dans le taux; contenu d’actualité, produit, offre, etc.
  • Le temps de téléchargement de la page. Prenez toujours quelques secondes pour regarder le temps de téléchargement moyen d’une page. Vous pourriez découvrir que le temps de téléchargement est très long et que l’utilisateur n’a pas la patience d’attendre pour atteindre le contenu. Ce détail peut grandement influencer le comportement de vos utilisateurs sur vos pages.
  • La configuration du code de suivi. Le code Google Analytics est-il intégré correctement, et ce, dans toutes les pages du site?


Comment influencer le taux de rebond sur vos pages?

Que ce soit pour proposer du contenu de meilleure qualité à vos utilisateurs ou pour les inciter à faire une action, il existe une multitude de stratégies à mettre en place afin d’influencer le taux de rebond.

Il est important ici de se rappeler que Google Analytics enregistre ses données entre deux interactions: point d'entrée, clics, événement, etc. Lorsqu'une session est créée avec un point d'entrée et qu'aucune autre interaction n'est générée, la session compte alors comme un rebond. L’utilisateur entre sur le site, consulte le contenu, ne fait aucune action, puis quitte la page.

En voici quelques-unes que l’équipe de stratèges chez Globalia aime bien.

  • Calculez le temps passé sur la page. Il existe différentes configurations possibles pour mesurer cette donnée, mais il faut d’abord avoir calculé le temps pour lequel un utilisateur n’est plus en mode rebond. Sur le blogue de Globalia, nous considérons qu’après 90 secondes, l’utilisateur est assez intéressé au contenu donc qu’il n’est pas un candidat pour le rebond. Ainsi, après 90 secondes passées sur la page, un événement génère une action dans Google Analytics, annulant la donnée de rebond et permettant au passage d’enregistrer le temps passé sur la page.
  • Générez un événement au défilement de la page. Si l’utilisateur atteint un contenu critique au ⅔ de la page, vous pouvez y configurer un événement qui génère une action dans Google Analytics. C’est intéressant dans le cas où, vous considérez que l’utilisateur a obtenu l’information dont il a besoin à un endroit spécifique de la page, sans égard au temps passé sur la page.
  • Sur un blogue, ajouter des liens vers des articles similaires directement dans le corps du texte. Les liens placés entre les paragraphes d’un article ont un fort potentiel de clic s’ils sont pertinents avec le contenu consommé par l'utilisateur au même moment. Proposer un contenu non intrusif est une bonne façon d’inciter un utilisateur à en voir davantage. Conséquemment, si ce dernier a visité plus d’une page, sa session n’est pas considérée dans le taux de rebond.
  • Ajouter un appel à l’action clair et intéressant pour l’utilisateur. Donnez l’envie à l’utilisateur d’en découvrir plus sur vous, sur votre marque ou sur vos produits. En quoi vous distinguez-vous? Quel bénéfice l’utilisateur pourra-t-il tirer en consommant plus sur votre site Web?
  • Faites l’ajout d’un outil heatmap sur votre site. Il existe différents types de configurations, mais, dans le cas de la mesure du taux de rebond, il serait pertinent d’utiliser un heatmap permettant de suivre le mouvement de la souris. Vous pourrez ainsi voir quelles zones sont plus « attirantes » et, ainsi, vous pourrez mieux exploiter la donnée pour optimiser votre page/contenu.
  • Faites des tests A/B ou multivariables. Nous recommandons généralement de tester un seul élément à la fois sur une page; un test A/B. Par contre, si votre site a un volume élevé de trafic, il est possible de configurer un test multivariable - à condition d’avoir bien structuré la stratégie de tests. L’objectif est de tester des éléments pouvant influencer le taux de rebond sur la page, pour ainsi optimiser en tenant compte de l’utilisateur d’abord.


En un mot: Vigilance

Soyez hyper vigilants lorsque vous ferez l’interprétation de la donnée du taux de rebond. Assurez-vous d’avoir considéré les points les plus importants avant de prendre une décision d’affaires basée sur cette donnée. Voici quelques questions que vous devriez vous poser :

  • Quel est le type de page?
  • À quel type d’utilisateur nous adressons-nous?
  • Y a-t’il une action à prendre sur la page?
  • Est-ce que le code de suivi est bien intégré / configuré sur l’ensemble du site?
  • Est-ce que la page se charge rapidement?
  • Est-ce que mon contenu / offre est pertinent pour l’utilisateur?
  • Est-ce que la donnée du taux de rebond est plus importante pour une source de trafic spécifique?

En comprenant la donnée et en prenant bien soin de l’analyser à sa juste valeur, vous saurez toujours où elle se situe réellement et vous serez en mesure de modifier quelques détails pour l’optimiser. Pour avoir plus d’information à ce sujet ou pour recevoir les conseils de spécialistes, n’hésitez pas à communiquer avec nos experts Globalia. Ils se feront un plaisir de vous aider.