25 mots-clés à connaître sur Google Analytics

1 juin 2016  |  par Globalia

Dans le monde des affaires, il est primordial pour les propriétaires d'entreprise ou pour les responsables du marketing Web de connaître les différentes métriques liées à leur site Web ou aux actions marketing mises en place. En effet, le fait d'avoir en sa possession un lot d'informations par rapport à la provenance de vos visiteurs ou bien à l'engagement que ceux-ci ont une fois sur votre site Web vous permettra d'améliorer vos actions et d'optimiser continuellement votre site, et ce, par rapport à sa performance. Ainsi, pour capturer ces informations si précieuses, plusieurs gestionnaires se réfèrent à Google Analytics, outil de prédilection pour la mesure de performance en ligne qui est, par le fait même, gratuit. Pour tous ceux qui débutent avec cet outil, découvrez, dans cet article, un glossaire des mots-clés liés à Google Analytics les plus importants à connaître.

1. Session

Une session sur Google Analytics représente la visite d'un internaute sur votre site Web. Dans le passé, c'est-à-dire avant 2014, l'indicateur nommé «session» s'appelait «visites», pour ceux et celles qui se seraient posé la question. Ainsi, une session représente une série d'actions, que ce soit des pages vues, des événements, des interactions sur les réseaux sociaux ou des transactions de commerce électronique. Il faut savoir qu'un utilisateur peut entamer plusieurs sessions. De plus, chaque session est d'une durée limitée et lorsque celle-ci est terminée, une nouvelle est entamée. Une session peut donc se terminer de deux manières:

  1. Une fois que l'heure limite de la session est dépassée, c'est-à-dire:
    • Après 30 minutes d'inactivité,
    • À minuit.
  2. Suite à une modification qui aurait été apportée à la campagne, c'est-à-dire:
    • Si un utilisateur vient sur le site Web après avoir cliqué sur un élément en lien avec une campagne, puis quitte le site Web et revient ensuite via une campagne différente.

Ainsi, sachez que si un utilisateur vient sur votre site Web, tombe dans la lune en regardant le chat du voisin qui chasse les libellules, s'en va ensuite chercher son cellulaire pour instagrammer le moment puis revient sur votre site Web après 30 minutes d'inactivité, il s'agira d'une toute nouvelle session. Par contre, si un utilisateur avait décidé de quitter votre site Web et de finalement y revenir en moins de 30 minutes, il s'agirait d'une seule session comptabilisée.

À titre d'exemple, il pourrait s'agir d'un chiffre tel que 10 000 sessions sur une période donnée (un mois).

2. Utilisateur

Sur Google Analytics, un utilisateur représente un visiteur qui consulte votre site Web pour y trouver des informations ou bien pour faire des achats, à titre d'exemple. Un seul utilisateur peut avoir plusieurs sessions sur votre site Web puisque, comme mentionné plus tôt, 30 minutes d'inactivité donneront lieu à une nouvelle session pour un utilisateur.

Par exemple, il pourrait s'agir d'un chiffre de 5 000 utilisateurs pour une période donnée (un mois).

3. Page vue

Une page vue sur Google Analytics représente le nombre de fois qu'un visiteur a vu une page spécifique. Une page vue est comptabilisée si un utilisateur quitte la page et y revient ou si celui-ci rafraîchit la page. Ainsi, le nombre de pages vues représentera le nombre total de pages consultées sur votre site Web et sachez que les visites d'un internaute sur une même page seront prises en compte dans ce calcul.

À titre d'exemple, il pourrait s'agir de 9 000 pages vues sur une période donnée (un mois).

4. Page par session

Sur Google Analytics, une page par session représente le nombre moyen de pages vues au cours d'une même session. Ainsi, si un utilisateur visite votre site Web et consulte plusieurs pages différentes, il s'agira du nombre de pages par session. Sur Google Analytics, on retrouve donc une moyenne des pages visitées par session, et ce, par tous les utilisateurs. Il est important de savoir que comme pour les pages vues, les visites d'un internaute sur une même page seront prises en compte dans ce calcul.

À titre d'exemple, il pourrait s'agir d'un nombre comme 2 pages par session, sur une période donnée (un mois).

5. Durée moyenne des sessions

Comme on le mentionnait plutôt, une session représente la période pendant laquelle un utilisateur est actif sur un site Web. Ainsi, la durée moyenne des sessions vous donne une idée du temps passé par session en moyenne sur votre site Web.

Par exemple, il pourrait s'agir d'un nombre tel que 3 minutes sur une période donnée (un mois).

6. % de nouvelles sessions

Sur Google Analytics, le pourcentage de nouvelles sessions représente une estimation du pourcentage des toutes premières visites sur le site Web. De cette manière, vous êtes en mesure de voir si vous attirez des utilisateurs qui visitent votre site Web pour la première fois. Ça donne aussi une bonne vision du contraire, soit de la récurrence de vos utilisateurs si ce chiffre est bas, par exemple.

Un chiffre qui pourrait représenter cette métrique serait 45% sur une période donnée (un mois), par exemple.

7. Taux de rebond

Sur cet outil qu'est Google Analytics, le taux de rebond représente le pourcentage de visites pendant lesquelles l'utilisateur a quitté le site Web dès sa page d'entrée, sans même interagir d'aucune manière avec la page en question. Si un taux de rebond est élevé, ça laisse entrevoir quelques signaux d'alerte à savoir qu'il faudrait modifier soit la page d'entrée ou bien la campagne qui a mené l'internaute sur cette page; peut-être que le lien entre la campagne et la page n'était pas clair. Bref, il faut poser des actions lorsqu'un taux de rebond est élevé.

À titre d'exemple, on pourrait voir un taux de rebond de 60% sur un site Web sur une période donnée (un mois).

8. Canaux

L'option «Canaux» de l'onglet «Acquisition» dans Google Analytics vous permet de regrouper les données à un même endroit, et ce, en les segmentant par activités marketing telles que les réseaux sociaux, le SEO ou le SEM. Vous pouvez ainsi comparer vos métriques par canaux, que ce soit:

  • le trafic direct,
  • le trafic organique,
  • le trafic social,
  • le trafic payé,
  • le trafic «display»,
  • le trafic «email»,
  • le trafic référent,
  • les autres sources de trafic.

À titre d'exemple, on pourrait percevoir que 70% du trafic provient du trafic organique, 10% du trafic direct, 10% du trafic social, 5% du trafic référent et 5% du trafic provenant des courriels, et ce, sur une période donnée (un mois).

9. Source/Support

Pour ce qui est de l'option «Source/Support» de l'onglet «Acquisition» sur Google Analytics, celui-ci permet d'organiser les différents canaux en fonction de la source, du support, du mot-clé, s'il y en a un, et de la campagne, s'il y en a aussi une.

Ainsi, à titre d'exemple, on pourrait voir que 70% du trafic provient de google/organic, que 20% provient de (direct)/(none) et que 10% provient de facebook.com/referral, sur une période donnée (un mois).

10. Trafic organique

Alors, qu'est-ce que le trafic organique sur Google Analytics? Il s'agit du trafic provenant de résultats naturels sur un moteur de recherche, que ce soit Bing ou Google. Pour ceux qui s'y connaissent quelque peu, il s'agit des résultats sur Google qu'on obtiendra grâce à l'optimisation du référencement naturel (SEO) que l'on aurait fait sur notre site Web.

Ce chiffre peut être présenté en nombre ou en pourcentage, donc 10 000 ou bien 42%, et ce, sur une période donnée (un mois), par exemple.

11. Trafic référent

Qu'est-ce que le trafic référent sur Google Analytics? Il s'agit là du trafic provenant d'autres sites Web qui ne sont pas des réseaux sociaux. Il pourrait donc s'agir du site Web Infopresse qui fait un article sur votre compagnie et qui met un lien vers l'une de vos pages.

Ce chiffre peut être présenté en nombre ou en pourcentage donc 2 000 ou bien 12%, et ce, sur une période donnée (un mois), par exemple.

12. Trafic payé

Qu'est-ce que le trafic payé sur Google Analytics? Il s'agit du trafic obtenu via le réseau de Recherche AdWords ou d'autres moteurs de recherche, avec un support de type «cpc» ou «ppc», c'est-à-dire cost per click (coût par clic en français) ou pay per click (paiement par clic en français).

Ce chiffre peut être représenté en nombre ou en pourcentage, donc 5 000 ou bien 34%, et ce, sur une période donnée (un mois), par exemple.

13. Trafic social

Qu'est-ce que le trafic social sur Google Analytics? Il s'agit du trafic provenant d'un réseau social qui n'est pas sous la balise «annonce». Il faut savoir qu'il existe des centaines de réseaux sociaux, alors il peut y en avoir plusieurs qui feront partie de ce type de trafic. Il vaut donc mieux le consulter par «Source/Support» pour savoir de quels médias sociaux il s'agit et pour savoir sur lequel mettre le plus d'efforts.

Ce chiffre peut être représenté en nombre ou en pourcentage, donc 3 500 ou bien 9%, et ce, sur une période donnée (un mois), à titre d'exemple.

14. Trafic provenant des courriels

Qu'est-ce que le trafic provenant des courriels sur Google Analytics? Il s'agit du trafic associé aux sessions qui incluent la balise de support «email». C'est de cette manière que nous sommes en mesure de suivre si nos courriels ont un impact au niveau de notre trafic et s'ils remplissent nos objectifs «drive-to-web».

Ce chiffre peut être représenté en nombre ou en pourcentage, donc 6 000 ou bien 42%, et ce, sur une période donnée (un mois), à titre d'exemple.

15. Trafic direct

Qu'est-ce que le trafic direct sur Google Analytics? Il s'agit de toutes les sessions qui proviennent d'un utilisateur qui a saisi l'URL de votre site Web dans la barre de recherche de son navigateur ou bien qui a sélectionné un favori. Il s'agit donc souvent de personnes qui vous connaissent ou bien qui sont des clients ou des internautes récurrents.

Ce chiffre peut être représenté en nombre ou en pourcentage, donc 6 000 ou bien 42%, et ce, sur une période donnée (un mois), à titre d'exemple.

16. Flux de comportement

Sur Google Analytics, le flux de comportement est, en fait, un rapport qui vous permet de visualiser le chemin qu'emprunte un utilisateur d'une page ou d'un événement à un autre. Ce flux vous permettrait donc de savoir quel contenu a attiré l'attention des utilisateurs sur votre site Web, mais aussi de savoir s'il y a un quelconque problème avec ledit contenu.

Ainsi, sur Google Analytics, vous verrez une espèce d'entonnoir horizontal qui vous permettra de suivre le parcours emprunté par un utilisateur.

17. Événements

Sur la plateforme Google Analytics, les événements représentent les interactions d'un utilisateur avec un contenu. Il existe plusieurs types d'actions ou d'interactions que vous pouvez suivre tels que:

  • les téléchargements;
  • les éléments Flash;
  • les éléments AJAX intégrés;
  • les lectures de vidéo;
  • les clics sur les annonces mobiles;
  • les gadgets;
  • etc.

Il est important de savoir que vous n'êtes pas obligé de faire le suivi du chargement d'une page pour pouvoir suivre une interaction. Par contre, pour faire le suivi de vos événements, il faut insérer un code de suivi de ceux-ci sur votre site ou votre application. Chaque événement comportera les éléments suivants:

  • Catégorie;
  • Action;
  • Libellé (facultatif);
  • Valeur (facultatif).

Ainsi, à titre d'exemple, vous pourriez faire le suivi d'une vidéo sur votre site Web et, plus particulièrement, du bouton d'appel à l'action pour lire la vidéo. On retrouverait donc les éléments suivants:

  • Catégorie: «Vidéo»;
  • Action: «Lecture»;
  • Libellé: «Dernier événement Inbound MTL».

18. Conversion

Sur Google Analytics, une conversion représente une action réalisée en ligne ou bien hors ligne qui est primordiale pour l'atteinte des objectifs de l'entreprise. Il pourrait donc s'agir d'un achat sur votre boutique en ligne ou bien de la soumission d'un formulaire pour le téléchargement d'une offre de contenu, par exemple. Ce peut donc être une transaction ou bien une capture d'informations ou de données.

19. Objectif de conversion

Dans la même lignée que la conversion sur Google Analytics, on retrouve les objectifs de conversion. Ceux-ci servent à mesurer si votre site Web ou votre application atteint les résultats ciblés par l'entreprise. Ainsi, un objectif représente une action réalisée qui permet d'atteindre les objectifs de l'entreprise. Il existe 4 types d'objectifs:

  • Destination (Page de remerciement suite à une inscription);
  • Durée (15 minutes ou plus passées sur une page en particulier sur votre site Web);
  • Pages/Écrans par session (4 pages et plus ont été consultées);
  • Événement (Lecture d'une vidéo).

La configuration des objectifs est donc très importante. En effet, celle-ci permet à Google Analytics de générer des données telles que le nombre de conversions ou le taux de conversion. Les objectifs sont donc primordiaux puisque sans ceux-ci, une entreprise ne pourrait pas savoir si le site Web ou les actions marketing mises en place sont rentables et en valent la peine.

À noter que les objectifs de conversion peuvent être insérés sur des boutons d'appel à l'action, mais peuvent aussi être configurés via le lien de la page de remerciement qui suit une action telle que la soumission d'un formulaire. On peut ainsi mesurer combien de gens se sont rendus sur la page de remerciement, et donc, combien y a-t-il eu de conversions versus d'utilisateurs qui ont visité la page de destination où se trouvait le formulaire en question.

20. Taux de conversion

Le taux de conversion sur Google Analytics est intimement lié aux objectifs de conversion. En effet, ce taux permet de connaître le pourcentage de visites ayant abouti à une conversion, et ce, en lien avec un objectif configuré. Il s'agit donc d'un indicateur très important pour savoir si notre objectif est bien configuré, si nos conversions fonctionnent ou si on doit ajuster le tir en optimisant l'une de nos pages Web pour que le taux de conversion augmente. Ça permet surtout de savoir si nos campagnes ou notre site Web sont efficaces pour atteindre nos objectifs.

Ce chiffre pourrait, par exemple, être de 3% sur une période donnée (un mois).

21. Compte

Comment fonctionne Google Analytics lorsque vient le temps de se créer un compte? C'est assez simple! Un compte représente votre point d'accès à Analytics. C'est via le compte que vous pourrez créer différentes propriétés et en faire le suivi.

Voici une image de Google qui illustre les niveaux de hiérarchie :

compte Google Analytics

22. Propriété

Une fois que le compte sur Google Analytics est créé, il est maintenant temps de créer une propriété. Une propriété représente un site Web ou une application que vous désirez suivre. Dans un même compte, on peut compter plusieurs propriétés. En effet, une entreprise peut avoir plus d'un site Web et vouloir les suivre séparément.

Pourquoi est-ce qu'on crée plusieurs propriétés? Pour collecter les données et les analyser de manière distincte. Ainsi, pour collecter cesdites données, vous devez intégrer le code de suivi sur votre site Web. Ce code comportant un identifiant unique sera généré lorsque vous aurez créé une propriété.

23. Vue

Dans chaque propriété sur Google Analytics, il y a une vue non filtrée qui est créée. Celle-ci devrait rester intacte pour toujours avoir un oeil sur toutes les données au même endroit. Une vue représente donc votre point d'accès aux rapports. Une vue présente des données en particulier que l'on a décidé de voir. De plus, une même propriété peut présenter plusieurs vues. Vous pouvez donc retrouver:

  • une vue présentant toutes les données liées à votre site Web;
  • une vue présentant le trafic généré sur le sous-domaine de votre site Web;
  • une vue présentant le trafic provenant d'AdWords, et ce, vers votre site Web;
  • etc.

Il est à noter que l'on peut décider de donner accès ou pas aux utilisateurs aux différentes vues créées.

24. Filtre de vue

Comme nous venons de le voir, une vue peut être filtrée ou non et c'est grâce au filtre de vue que l'on peut limiter et modifier les données que l'on veut voir s'afficher dans une vue. Ainsi, les filtres permettent, par exemple, d'exclure le trafic provenant d'adresses IP en particulier. Ce peut être pratique pour filtrer les adresses IP des employés de l'entreprise, de l'agence avec laquelle vous travaillez ou de votre ordinateur à la maison. Ainsi, le trafic n'est pas «contaminé», si on peut dire ainsi, par tout le trafic interne.

À noter qu'une vue «TEST» est aussi souvent nécessaire pour faire vos tests avant d'appliquer vos filtres aux bonnes vues.

25. Segments avancés

La segmentation avancée sur Google Analytics permet de suivre et d'analyser des sous-ensembles de votre trafic. Ainsi, au lieu de voir tout le trafic provenant de tous les utilisateurs, vous pouvez voir et analyser beaucoup plus en détail vos sessions. En effet, vous pouvez choisir parmi un éventail de segments déjà préconfigurés par Google ou bien vous pouvez créer votre propre segment. Ces segments pourraient donc ressembler à:

  • les sessions à l'origine d'une conversion;
  • les sessions avec transactions;
  • le trafic sur mobile;
  • les utilisateurs ayant déjà visité le site;
  • etc.

Voici une photo représentant quelques segments préconfigurés que vous pouvez également retrouver :

segment avancé Google Analytics

Vous pouvez lire l'article suivant pour en apprendre davantage sur les filtres et les segments avancés: 7 utilisations des filtres & segments avancés Google Analytics.

Bref, il existe une multitude de mots-clés et de termes qu'il vous faut connaître sur Google Analytics, et ce, dans le but d'être en mesure de mieux suivre, gérer et mesurer les différentes métriques que l'on peut retrouver sur cet outil. Dans cet article, nous avons présenté un glossaire de seulement 25 mots-clés, mais il en existe évidemment bien d'autres. D'ailleurs, n'hésitez pas à en partager qui vous paraissent importants dans la section des commentaires ci-dessous.

Retour au blogue